Facebook
Twitter
Mobile
RSS
RSS
RSS
Les Gets Peugeot

   
 
NL
Partners

Condroz 2017
04 Novembre 2016  -  Rallye du Condroz
Reactions de quelques equipages de pointe apres le shake down
AVANT LE DEPART
IMPRESSIONS DES PRINCIPAUX FAVORIS APRES LE SHAKE DOWN
François Duval (Hyundai i20 R5): “Nous avons fait de bons tests et je suis donc en confiance avant le départ. Le moteur est très bien, je suis bien assis, mais il faut encore adpater les réglages de la voiture aux routes belges. Je suis content de rouler à nouveau avec l’équipe First Motorsport, avec qui on a gagné ici à Huy en 2006. Bon, c’est vrai que je n’ai pas le rythme comme les autres pilotes qui jouent la victoire, dont les Belges qui seront peut-être bien mes plus féroces adversaires. Cela dit, le choix des pneus demain matin sera primordial.»
 
Guillaume Dilley (Hyundai i20 R5): “Des bons tests et déjà un rallye de préparation à Tournai, je me sens prêt. L’auto est certes nouvelles, mais elle est bien née et déjà compétitive mais il faudra encore l’adapter aux conditions de route. Le fait que François Duval soit présent dans le même team sur une auto similaire est un avantage certain, même si je roulerai en Pirelli et lui en Michelin. Cela dit, je manque de rythme pour pouvoir me mêler à la lutte en tête. Mon objectif, c’est d’accumuler un maximum d’expérience en vue de la saison prochaine.»
 
Stéphane Lefebvre (Citroën DS3 R5): “Je suis bien remis de ma sorti au Rallye d’Allemagne et j’ai pu reprendre le rythme de la compétition le week-end passé, aux Wales Rally. Mon objectif? L’an passé, j’étais deuxième et je veux faire mieux… Bon, j’ai loupé le shake down, suite à un problèem de direction assistée mais je suis prêt à tout donner demain. Il n’y a pas de tactique, il va falloir y aller à fond dès la première spéciale.»
 
Craig Breen (Citroën DS3 R5): “Le parcours ressemble un peu à ce que je connais en Irlande et je suis sûr que je vais prendre beaucoup de plaisir. En plus, cela me change de me retrouver au départ d’un rallye sans aucune pression. Je suis juste là pour le plaisir. Mais bien sûr, je veux gagner. Tout le monde va comparer la course des deux pilotes officiels Citroën mais Stéphane connait bien le rallye pour y avoir entre autres terminé deuxième. Et puis, il ya tous les pilotes belges que je connais de Ypres. Ils sont redoutables sur leurs terres.»
 
Cédric Cherain (Skoda Fabia R5): “L’an passé, j’ai gagné avec une DS3 WRC. Cette année, le challenge est différent. Je n’ai pas encore toute l’expérience voulue avec la Skoda Fabia R5, surtout dans des conditions délicates, comme ici, à Huy. Evidemment, la victoire à l’Esat Belgian Rally m’a mis en confiance et j’espère jouer un rôle en vue? Mais il est important de ne pas faire d’erreur en début de journée ce samedi. C’est mon objectif, avant d’augmenter le rythme et de profiter des atouts de ma voiture, entre autre le couple.»
 
Emil Bergkvist (Citroën DS3 R5): “Je n’ai pas encore beaucoup d’expérience de la R5 dans ces conditions piégeuses. Mais cela dit, j’aime bien la glisse et les conditions changeantes. Maintenant que le championnat WRC2 est terminé, je peux me concentrer sur cette épreuve. Et en plus, je me réjouis de pouvoir me comparer à Stéphane et Craig. J’espère bien me faire remarquer.»
 
Kris Princen (Peugeot 208 R5): “Je n’ai pas encore gagné de rallye cette année et c’edst ici la dernière occasion. Masi cela ne sera pas facile vu le niveau de la concurrence. Je vasi tout donner, comme d’habitude et le fait de partir premier sera plutôt un avantage. Mais je ne sais pas si cela sera suffisant. Je prie pour que les conditions soient vraiment pourriez car alors je pourrai profiter également de ma bonne connaissance du parcours.»
 
Ghislain de Mévius (Skoda Fabia R5): «On a fait un bon test avant le rallye, mais les conditions étaient sèches. J’ai débuté avec la Skoda à Ypres et maintenant je compte bien progresser. Mon premier objectif est d’être à l’arrivée et de me mêler à la lutte aux places d’honneur.»
 
Adrian Fernémont (Ford Fiesta R5): “C’est mon deuxième rallye en R5 après le Wallonie, ou cela s’était bien passé. Mais bon, au vu du plateau, je reste réaliste et je compte me bagarrer juste derrière le groupe de tête. Mes adversaires sont plutôt de Cecco, Baugnet et Dilley. La Ford Fiesta est facile à conduite dans les conditions difficiles, mais le plus important, c’est d’être à l’arrivée. »
 
 
Previous
Rallye du Condroz   28 Octobre 2016
Rallye du Condroz
Plateau 5 étoiles
Rallye du Condroz   05 Novembre 2016
Première demi-boucle
Craig Breen impose son rythme
Lire la suite