Partners

INFORMATION
Le Royal Motor Club de Huy (R.M.C.H.) interrompt cette année l’organisation des « 12 Heures de Huy », la convention n’ayant pas été renouvelée avec le détenteur des droits sur le nom.
Le R.M.C.H. envisage l’organisation en 2018 d’une nouvelle épreuve pour véhicules historiques.
Entretemps, il vous donne rendez-vous les 3, 4 et 5 novembre lors de la 44ième édition du « Rallye du Condroz-Huy ».

06 Novembre 2016  -  Rallye du Condroz
Final
Breen vainqueur inconteste

Pour sa première participation au Rallye du Condroz, l’Irlandais Craig Breen s’est imposé d’une manière autoritaire au volant de la Citroën DS3 R5 du Burton Racing.

Auteur de 7 meilleurs temps sur les 22 que comptait l’épreuve, le pilote Citroën Racing s’est constamment maintenu aux avant-postes. Après avoir creusé un petit avantage sur son équipier Stéphane Lefebvre, le seul à avoir contesté la suprématie de Breen a été Cédric Cherain. Malheureusement, le vainqueur de l’édition 2015 est parti à la faute dans l’ultime tronçon chronométré de la journée de samedi. La voie était alors ouverte pour Breen qui a pu gérer son avance d’une bonne vingtaine de secondes sur Stéphane Lefebvre tout au long des 8 spéciales du dimanche.

Stéphane Lefebvre échoue pour la deuxième année consécutive à la deuxième place de cette épreuve qu’il apprécie tant. Une mise en jambes un peu laborieuse et surtout une boîte courte pour la deuxième journée l’ont empêché de disputer la victoire à Craig Breen.
En plus de Cherain, le rallye a été marqué par de nombreuses abandons: De Cecco (Peugeot 208 T16), Allart,(Skoda Fabia WRC) Baugnet (Ford Fiesta R5), et Delplace (Ford Fiesta R5), sur sortie de route, Duval (Hyundai i20 R5), Dilley (Hyundai i20 R5), de Mevius (Skoda Fabia R5), Vandewauwer (Porsche), Bouvy (Porsche) suite à des problèmes mécaniques. Partis un peu plus prudemment, un quatuor de pilotes, emmenés par Vincent Verschueren (Skoda Fabia R5) et Xavier Bouche (Skoda Fabia R5), s’est progressivement rapproché du podium. Auteur d’un joli sans-faute, Verschueren empoche finalement la 3e place devant Xavier Bouche. Yves Matton, très en verve le dimanche (trois meilleurs temps), échoue à la 5e place, empochant au passage le titre très officieux de premier pilote d’une voiture « WRC ». Manu Canal-Robles, qui disputait son tout premier rallye sur une WRC, a parfaitement géré la pression et les pièges du parcours pour terminer à une très encourageante 6e place.

Pénalisé de 1’20’’ suite à un problème mécanique l’ayant contraint à sortir tard d’un regroup, Chris Van Woensel (Mitsubishi Lancer ex-WRC) doit se contenter de la 7e place, alors qu’il pouvait revendiquer la 4e.

Après avoir réussi un beau rallye de Wallonie, Adrian Fernemont confirme à Huy qu’il a trouvé le mode d’emploi de sa Ford Fiesta R5 en terminant à une jolie 8e place, devant un Kris Princen (Peugeot 208 T16) retardé par une sortie de route et un embrayage cassé. Davy Vanneste (Ford Fiesta R5) complète le top 10.

Juste derrière, Olivier Collard sort vainqueur d’une belle lutte entre pilotes Mitsubishi. Il devance finalement Anthony Martin et Michaël Albert, respectivement 11e, 12e et 13e.

Victoire sans contestation en deux roues motrices pour Kevin Demaerschalk (Citroën DS3), 14e au général. Le nouveau pilote RNT Guillaume De Mevius a parfaitement réussi son entrée en matière au volant de la Peugeot 208 R2 aux couleurs belges en gagnant haut-la-main sa catégorie et en intégrant de bien belle manière le top 15.

Excepté quelques spéciales neutralisées suite à des sorties de route sans gravité heureusement, cette 43e édition du Rallye du Condroz s’est déroulée de la meilleure des manières, avec un beau vainqueur, des consignes de sécurité respectées et une fois encore, la présence d’un très nombreux public. Rendez-vous en novembre 2017…
 

 
 
Previous
Rallye du Condroz   06 Novembre 2016
Deuxième journée
Breen gère, Matton attaque
Rallye du Condroz   03 Décembre 2016
Rallye du Condroz
La 44e édition déjà en préparation
Lire la suite